Natura 2000

Un réseau d’espaces naturels européen

Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels, terrestres et marins, qui s’étend à travers toute l’Europe. Ces sites sont choisis dans chaque pays pour la rareté de leur faune et flore sauvages ainsi que la fragilité de leurs milieux de vie. Ce faisant, le réseau permet de protéger et conserver les espaces naturels européens les plus riches en biodiversité.

En France, Natura2000 comprend 1766 sites, qui couvrent près de 13% du territoire. Il permet ainsi de sauvegarder des habitats et des espèces sauvages, dites d’intérêts communautaires, qui auraient fini par disparaître sans mesures de protection.

Le réseau Natura 2000 est basé sur deux lois européennes, la Directive « Habitats » et la Directive « Oiseaux », qui incitent chaque pays de l’Europe à délimiter des zones protégées :

  •  Les Zones de Protection Spéciale (ZPS), consacrées à la préservation des oiseaux, en application de la Directive « Oiseaux »(1979).
  •  Les Zones Spéciales de Conservation (ZSC) consacrées à la protection des habitats et des espèces (faune, flore) dites « d’intérêt communautaire », en application de la « Directive Habitat Faune Flore »(1992).

En France, et dans chaque région, il existe un protocole qui permet de définir la liste des sites d’intérêt communautaire (SIC). Il commence par un inventaire naturaliste confié à un conseil scientifique nommé par le préfet de région. Il est ensuite suivi d’une consultation des collectivités locales, des organisations socioprofessionnelles et des associations. Enfin, à l’issue de cette concertation, l’Etat est chargé de communiquer la liste des SIC à l’Union Européenne.

Pour chaque site, la France met en place la rédaction d’un document d’objectifs (docob) qui décrit l’état des lieux et propose des mesures pour la conservation des habitats et des espèces d’intérêts communautaires. Issu d’un processus de concertation, il relève d’un droit administratif négocié plus que d’une procédure unilatérale classique. Il s’agit d’un document de référence pour les acteurs concernés par la vie du site. Le docob de Langazel est rédigé pour la première fois en 2003 puis est révisé en 2008. Il est consultable dans la section « Ressources – Documents » du site internet.

Pourquoi Langazel ?

Le site de Langazel compte 7 habitats (plus de 95 ha), 7 espèces d’intérêts communautaires inscrits dans la directive  » Habitats » , ainsi que 8 espèces d’oiseaux inscrites à l’annexe I de la directive « Oiseaux » . Parmi ces espèces d’intérêts, on peut notamment citer la Sphaigne de la Pylaie (Sphagnum pylaesii) dans sa limite de répartition Nord absolue pour l’Europe, ou encore le Hiboux des marais (Asio flammeus). Les tourbières présentent forment des complexes d’habitats particulièrement rares et fragiles qui ne se forment que dans un contexte topologique et climatique spécifique. (Cf la section « Les tourbières » pour en découvrir plus). Il s’agit donc d’un espace particulièrement intéressant d’un point de vue naturaliste et qui rentre naturellement dans les critères de choix des sites Natura2000.

L’animation du site Natura 2000 “Tourbière de Lann Gazel”, pour l’année 2023, bénéficie d’un financement européen de 10500 €, complété par un financement de la région Bretagne de 7000 €.

Retrouvez le site des financements européens en Bretagne via le lien suivant : https://www.europe.bzh/