La faune

L’inventaire faunistique mis à jour en août 2002 répertorie 646 espèces animales, dont 45 remarquables, sur les 275 ha de la Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Vous pouvez retrouver l’ensemble des espèces inventoriées sur le site de Langazel dans la section « Ressources – Documents » du site internet. En cliquant sur le lien suivant vous trouverez également la liste des espèces dites « remarquables ».

Les araignées :

Le groupe des Aranéides est omniprésent dans les différents milieux du site de Langazel. En 2003, près de 117 espèces ont été recensées témoignant d’une diversité certaine. En observant les prairies au petit matin, vous pourrez admirer une multitude de toiles d’araignées scintillantes dans la rosée matinale. Dans les marais, la Dolomède (Dolomedes fimbriatusse tient souvent flottante telle une patineuse, à l’ombre d’une feuille, les pattes antérieures étalées sur l’eau pour capter les vibrations des insectes nageant à la surface. Elle peut s’enfoncer sous l’eau lorsqu’elle est inquiétée.

Image de @Philipe Cloarec

Les insectes :

La conservation et l’entretien des prairies à hautes herbes profitent à un grand nombre d’hexapodes et notamment aux Orthoptères tels le Grillon champêtre (Gryllus campestris) ou encore le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossus), inféodé aux tourbières.

Les populations du papillon Damier de la Succise ( Euphydryas aurinia aurinia ) liées aux zones humides ont fortement régressé en Europe. Langazel, possédant le plus fort effectif du Finistère, fait l’objet d’un suivi scientifique depuis 1996. Vous pourrez l’observer en vol à Langazel de mai à juin, mais attention à ne pas les déranger, les adultes n’ont qu’une dizaine de jours pour se reproduire.

Le long des cours d’eau, vous ne manquerez pas d’observer les très élégantes libellules et demoiselles. Avec un peu d’attention, peut-être allez-vous surprendre le Cordulégastre annelé (Cordulegaster boltonii) en pleine chasse.

On peut également signaler la présence du Lucane cerf-volant (Lucanus cervus), le plus grand représentant des Coléoptères d’Europe. Ses énormes mandibules (chez les mâles seulement) sont utilisées lors de batailles entre mâles pendant la période de reproduction. Les bois et haies de feuillus avec présence d’arbres sénescents (morts) forment l’habitat de ce coléoptère.

Les Amphibiens :

Le groupe des amphibiens est formé de deux familles : les anoures (grenouilles et crapauds) et les urodèles (tritons et salamandres). Tous deux sont plutôt bien représentés à Langazel. Parmi eux, on retrouve par exemple le Triton marbré (Triturus marmoratus), la Salamandre tachetée (Salamandra salamandra), le Crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) ou encore les Grenouilles rousses (Rana temporaria) et agiles (Rana dalmatina). Ces animaux sont intégralement protégés en France depuis 2007, même au stade larvaire (têtard ou autre).

Image de @Vincent Le Viol

Les reptiles :

Il s’agit du groupe le moins bien représenté sur site. Seulement 4 espèces sont inventoriées. On retrouve ainsi 2 espèces de serpents : la Couleuvre helvétique (Natrix helvetica), anciennement Couleuvre à collier, aux mœurs plutôt aquatiques ; et la Vipère péliade (Vipera berus). Venimeuse, cette dernière n’attaque cependant presque jamais spontanément l’Homme à moins d’être effrayée ou surprise.
L’Orvet (Anguis fragilis) est un reptile fragile et délicat. Souvent confondu avec un serpent, c’est un lézard apode (absence de pattes). Sa queue peut ainsi se briser, mais ne manquera pas de repousser d’où son surnom de « serpent de verre ». L’autre lézard que l’on rencontre à Langazel est le Lézard vivipare (Lacerta vivipara), habitant des prairies humides, c’est le plus commun des reptiles présents.

L’avifaune :

L’avifaune de la zone humide est assez riche et variée. Elle est composée de nombreux passereaux tels la Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla), le Tarier des prés (Saxicola rubetra), ou le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) ; mais aussi de rapaces comme la Bondrée apivore (Pernis apivorus), le Hibou moyen-Duc (Asio otus), ou encore la Chouette hulotte (Strix aluco).

L’Engoulevent d’Europe (Caprimulgus europaeus), oiseau très discret passé maître dans l’art du camouflage, la Fauvette pitchou et le Pic noir (Dryocopus martius) sont 3 des 8 espèces protégées au niveau européen qui fréquentent régulièrement le site.

Les Mammifères :

Parmi tous les mammifères qui cohabitent à Langazel, citons par exemple l’ Ecureuil roux (Sciurus vulgaris), le Chevreuil (Capreolus capreolus), le Renard vulgaire (Vulpes vulpes), ou Le Putois (Mustela putorius). La Loutre d’Europe (Lutra lutra) est bien présente en particulier le long de l’Aber Wrac’h.

Une espèce de micromammifère protégée est recensée sur site : le Campagnol amphibie (Arvicola sapidus).

13 espèces de chauve-souris sont également présentes sur la zone humide comme le Murin à moustache (Myotis mystacinus).

Image de @Philipe Cloarec