Une série des sorties « hors piste » à Langazel

Une partie du groupe emmené à la visite du site par l’animateur Vincent Le Viol, vendredi matin, sur la partie aménagée du parcours, au milieu de la plus ancienne tourbière de Bretagne

Vendredi 27 juillet, la première sortie « hors piste » guidée de l’été s’est tenue, sur le site de Langazel. L’occasion de quitter les sentiers pour se familiariser avec la faune et la flore.

De la découverte des petites bêtes à l’histoire des tourbières, en passant par le cours du veau, les thèmes abordés lors de la sortie « hors piste », à Langazel, ont été variés. Tout aussi variés que la biodiversité du site parcouru par le petit groupe de marcheurs et leur guide.

Vincent Le Viol, membre de l’association de Langazel, connaissantle site « par coeur », a concocté tout un parcours en dehors du sentier de randonnée, à l’occasion de ces visites estivales. Il souhaite ainsi permettre aux participants de découvrir la faune et la flore, mais aussi l’histoire du site né il y a 11 500 ans, lorsque la tourbière a commencé à se former.

Une zone à protéger

Au XXe siècle, 400 personnes ont travaillé à en extraire la tourbe, utilisée alors comme combustible. Les défenseurs de l’environnement s’en sont ensuite saisis. Après une lutte menée, dès 1974, pour empêcher l’installation d’une décharge, ils ont obtenu, en 1984, la signature du premier Arrêté de protection de biotope du Finistère.

L’association de Langazel y mène désormais une activité agricole d’élevage extensif pour entretenir la biodiversité et éviter que la forêt n’envahisse le site. On y rencontre notamment un petit troupeau de vaches pie noir et deux poneys. La petite exploitation agricole produit cinq à huit veaux par an, les femelles sont vendues pour diversifier les troupeaux, les mâles pour la viande. Le foin et la paille sont utilisés sur l’exploitation et l’excédent est vendu.

Sphaigne, bruyères et plantes carnivores

Deux salariés veillent sur le site et ses habitants, épaulés par une petite équipe de bénévoles, la tâche d’entretien étant considérable. La veille scientifique et l’animation représentent un autre volet des activités. « Nous n’organisons pas ça que pour le côté touristique, souligne Vincent Le Viol, mais également pour faire découvrir le site, encore trop méconnu, à la population locale. »

Le petit groupe a traversé des prairies, des zones boisées, des landes sèches, la lande humide hanter-kant, « cinquante » en breton. Un terme qui renvoie aux cinquante jours nécessaires auparavant pour faucher cette zone.

Sauterelles, criquets, grenouilles, hérons et nids de chenilles du papillon « damier », posés sur les feuilles de succise, ont été observés en chemin. Vincent Le Viol a également fait découvrir aux visiteurs la sphaigne de la Pylaie, différentes variétés de bruyères ou encore des droséras.

« Les gens sont toujours surpris de voir qu’en Bretagne, on peut aussi trouver des plantes carnivores ! On connaît bien nos côtes mais assez peu l’intérieur des terres où se trouvent pourtant des endroits préservés qui permettent de varier les plaisirs. »

 

Mercredis 8 et 22 août, prochaines sorties « hors pistes ». Rendez-vous à 9 h 15, devant l’école de Trémaouézan. Prévoir chaussures de marche et de quoi s’hydrater. 3 € par personne. Gratuit pour les enfants et les familles avec un adhérent. Inscription au 02 98 20 90 80 ou 06 33 08 21 49. Annulation en cas d’intempérie.

©https://www.ouest-france.fr/bretagne/tremaouezan-29800/tremaouezan-une-serie-des-sorties-hors-piste-langazel-5907088

Laisser un commentaire