Une espèce protégée réapparaît à Langazel

Dactylorhiza incarnata est une plante protégée

Une ligne de moyenne tension traverse le site de Langazel. Auparavant, Réseau Transport Électricité (RTE) gérait l’entretien de l’espace situé sous la ligne. Un prestataire coupait le bois et le laissait sur place. Le bois s’empilait dans tous les sens, les ronciers se formaient et tout ce qui poussait au-dessous mourrait dans cette zone d’arrêté de Biotope.

En 2017, Vincent Le Viol, salarié gestionnaire de l’association de Langazel, a tapé du poing sur la table pour stopper la destruction de cet habitat situé en zone protégée.

Une collaboration entre l’association et RTE

Depuis trois ans, l’association travaille en collaboration avec RTE. Différents chantiers de remise en état ont été financés par RTE. Notamment, l’exportation du bois coupé les années précédentes et en 2020, l’intervention d’un broyeur radiocommandé sur chenilles pour nettoyer les endroits difficiles d’accès aux salariés de l’association. « Rien qu’un an après, des orchidées protégées sont apparues. On voit que la restauration est bénéfique, cette station n’existait pas auparavant. Le broyage a permis aux graines enfouies en profondeur de s’exprimer », indique Vincent Le Viol.

Pour l’entretien de cette ligne de 1,5 km, une convention sur douze ans est en préparation. La fauche, le pâturage, le débroussaillage manuel seront effectués par l’association et financés par RTE. « Tous ces travaux seront faits en adéquation avec la biodiversité », souligne Vincent.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/tremaouezan-29800/une-espece-protegee-reapparait-a-langazel-b74fb9f0-73e2-4e8b-818b-e2189426a01b

Laisser un commentaire